© Gérard Julien / AFP
© Gérard Julien / AFP

Marseille. Des cadres LR interpellés

Jeudi 24 Septembre 2020

Neuf proches de Martine Vassal ont été mis en garde à vue, dans l’affaire des fausses procurations lors de la dernière élection municipale.

Nouvelle étape dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de fausses procurations pendant l’entre-deux tours des municipales marseillaises. La brigade financière de la police judiciaire a arrêté neuf cadres locaux des « Républicains », mardi matin. Tous proches de Martine Vassal, présidente de la métropole d’Aix-Marseille-Provence et ex-candidate à la mairie phocéenne.

Parmi eux se trouvaient l’actuel maire des 11e et 12e arrondissements Julien Ravier, et l’ancien édile des 6e et 8e arrondissements Yves Moraine. Les enquêteurs cherchent à savoir si ces cadres ont joué un rôle dans la collecte de procurations dites « simplifiées ».

Pour rappel, l’affaire, révélée par Marianne et France 2, avait agité la campagne de l’entre-deux-tours, qui opposait notamment Martine Vassal à la désormais maire Michèle Rubirola (Printemps marseillais). Deux colistières du camp LR auraient poussé des habitants à envoyer des « procurations simplifiées », c’est-à-dire sans signature ni besoin de se rendre au commissariat, en violation du Code électoral.

Une enquête préliminaire avait été ouverte en juin, visant à caractériser de possibles « manœuvres frauduleuses tendant à l’exercice irrégulier de votes par procuration » ainsi que des « faux et usages de faux ».

Selon la Provence, un directeur d’Ehpad a été également arrêté mardi matin. Une centaine de procurations suspectes avaient été établies dans son seul établissement.

Durant la campagne, Martine Vassal avait assuré ne pas être au courant et fustigé « des Parisiens (qui) essayent de créer une polémique qui n’existe pas ici ». 

×