Presse : Darmanin plaide le « malentendu » sur son « schéma du maintien de l’ordre »

Jeudi 24 Septembre 2020

Mis en cause par de multiples sociétés de journalistes, le ministre de l’Intérieur a plaidé le « malentendu » mercredi sur France Inter. En cause, le nouveau « schéma national du maintien de l’ordre ». Les professionnels lui reprochent de ne reconnaître que les détenteurs de la carte de presse (contrairement à la définition du Code du travail) et surtout d’affirmer que « le délit constitué par le fait de se maintenir dans un attroupement après la sommation ne comporte aucune exception, y compris au profit des journalistes ou des membres d’associations ». Les journalistes «ont le droit de rester dans toutes les manifestations, bien évidemment, il y a la question de sécurité y compris des journalistes lorsqu’il y a des sommations et que les manifestations deviennent violentes », a estimé Gérald ­Darmanin, se disant attaché à la liberté de manifester et d’informer. Si le ministre juge avoir par là levé le « quiproquo », reste le contenu de son texte. J. H.

×